Atterrissage ou décollage, des règles de sécurité pour votre plaisir

Nous vous parlons souvent du plaisir à vivre lorsque vous vous offrez un vol en hélicoptère. Nous vous proposons aussi fréquemment, que ce soit à titre professionnel ou privé, de faire atterrir ou décoller votre hélicoptère depuis un lieu que vous avez-vous-même choisi. Aussi est-il essentiel de revenir sur ce sujet afin de vous aider à déterminer si cette envie peut être concrétisée dans votre cas.

Faire décoller un hélicoptère de votre jardin, rêve ou réalité ?

Vous faire plaisir reste au cœur de notre passion, en vous aidant à partager cette passion du vol. Mais dans tous les cas, votre sécurité reste au centre de toutes nos actions. Nos pilotes expérimentés et reconnus ainsi eu toute notre équipe vous aident à réunir toutes les conditions suffisantes de sécurité pour pouvoir vous faire vivre un moment inoubliable.

Transporter votre promise à l’Eglise, offrir un vol à vos meilleurs clients, faire arriver le Père Noël ou Saint Nicolas sur le terrain de foot de votre village,…. Les idées pour faire décoller ou atterrir un hélicoptère depuis un lieu que vous avez défini, ne manquent pas. Même si vous ne préparez pas la formation pour savoir comment piloter un hélicoptère, autant connaître les principes élémentaires à respecter.

Comment accueillir un hélicoptère en toute sécurité ?

Nous vous expliquons les grandes règles, mais dans tous les cas, lorsque vous nous faites votre demande, nous nous déplacerons en personne pour valider le terrain choisi. Nous sommes bien conscients que vous n’avez pas vocation à apprendre comment piloter un hélicoptère (mais si c’est votre rêve, n’hésitez pas à nous contacter), mais quelques règles de bon sens peuvent vous permettre de sélectionner la liste des lieux possibles pour les prochains atterrissages et/ou décollage de votre hélicoptère.

Un terrain suffisamment grand : un terrain de 25 mètres sur 25 est nécessaire pour respecter toutes les règles en vigueur.

Un terrain dégagé : Un terrain de 30 mètres sur 30 mètres au cœur d’une zone pavillonnaire est inaccessible. Il faut permettre à l’hélicoptère de pouvoir se dégager et donc disposer d’une zone de 300 mètres de dégagé.

Un terrain en dehors des centres des villes : Là encore du bons sens, nous ne pouvons pas atterrir sur la place du Vieux Namur et vous en comprenez aisément les raisons.

Un terrain sécurisé : Il ne s’agit pas d’avoir un terrain parfait, mais il ne faut pas non plus de terrains trop pentus ou un terrain au sol non stable.
…..

Nous ne rentrerons pas dans la définition des notions de pilotage d’hélicoptère, comme l’aire d’approche finale de décollage (FATO) ou encore l’aire de prise de contact et d’envol (TLOF) mais vous l’avez compris, des règles simples et un peu de bon sens sont souvent suffisants pour choisir un terrain adapté et conforme.

Voilà, vous avez les cartes en main, alors faites vite le tour de vos idées premières et n’hésitez pas à nous contacter pour qu’ensemble nous préparions la surprise dont vous avez eu l’idée…

1 réponse
  1. van den Bos Marie-Louise
    van den Bos Marie-Louise dit :

    bonjour, j’ai une question quels sont les frais si un ou deux hélicopters atterrissent dans notre jardin.On a un drapeau spécial et aussi un circle de 7 mètre avec un H au milieu?

    Mercie pour votre réponse,
    Cordialement, Marie-Louise van den Bos

    Répondre

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.