Le brouillard givrant

helicoptere-bulle-givrée-800On pourrait croire que seul dans le film “The fog” le brouillard soit dangereux mais, en aviation, il est aussi cause d’un incident particulier dans certaines conditions, le givrage.

Lorsqu’on prépare un vol, on consulte toujours la météo pour savoir dans quoi on va voler mais, pendant la saison d’hiver, on doit vérifier aussi le risque de rencontrer un brouillard givrant.

Lors de l’analyse de la météo, nous prêtons attention à la température extérieure et le point de rosée. Si la température extérieure est très proche du point de rosée, il y a de fortes chances que l’on rencontre du brouillard, ce qui est déjà désagréable en vol, mais si en plus le point de rosée est à zéro, il  y a de fortes chances qu’en plus le brouillard soit givrant.

Mais pourquoi c’est dangereux ?

C’est simple, l’humidité ambiante colle sur les surfaces de l’hélicoptère et gèle aussitôt. Cela concerne les entrées d’air, la bulle du cockpit rendant toute visibilité impossible et surtout les pales, qui se mettent alors à ne plus fonctionner correctement et pire, commencent à vibrer, c’est le crash assuré surtout que ce phénomène intervient très rapidement.

Donc avant de partir, toujours vérifier la météo et ne prendre aucun risque !

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.