Initiation au pilotage hélicoptère – partie 05

Et si le moteur tombe en panne ?

Bonne question 🙂
Si le moteur s’arrête, nous perdons l’énergie pour faire tourner le rotor, et sans le rotor, nous sommes comme une pierre, il faut donc continuer de maintenir le rotor en tournant à 100%, mais comment ?

Le rotor, c’est comme une roue de vélo, tant qu’on pédale sur le vélo tout va bien, mais dés qu’on arrête de pédaler, le vélo ne bloque pas, la roue tourne alors librement (en roue libre) mais le vélo perd de la vitesse à cause du frottement des pneus sur le sol, la traînée.

Pour notre rotor, c’est le même principe, dés que le moteur s’arrête, le rotor tourne en roue libre mais perd progressivement de la vitesse à cause de la traînée. Il faut absolument empêcher la perte de vitesse, le pilote mettra donc la commande du pas en bas pour diminuer la traînée et tel un moulin, c’est le vent passant à travers le rotor durant la chute (pour le moment contrôlée) de l’hélicoptère qui redonnera de l’énergie au rotor.

Pendant la chute, le rotor va tourner de plus en plus vite et vous savez qu’il ne faut pas dépasser les fameux 100%. Comment donc empêcher le rotor de s’emballer ?
On remet un peu de pas !
En faisant cela, on remet un peu d’angle sur les pales et donc de la traînée, ce qui freine un peu le rotor. Donc le but du jeu est de trouver la position du pas qui permet de maintenir la rotation du rotor à 100%, si il ne tourne pas assez vite, on descend un peu le pas, si il tourne trop vite, on remonte un peu le pas (en corrigeant avec les pédales n’oubliez pas !).

Maintenant que notre rotor est à la bonne vitesse, nous avons notre freesbee au dessus de la tête, une surface que nous allons utiliser pour planer. Si vous prenez un freesbee devant vous en  tendant les bras et que vous le lâchez, il tombe !
Pour le faire planer, il faut le lancer avec un léger mouvement de rotation, l’hélicoptère doit donc aussi ‘avancer’ pour planer. Mais il faut planer à la bonne vitesse, indiquée selon la machine dans le manuel de vol, par exemple 50 Kts, ou +- 100km/h.
Si la machine vole trop lentement, il faudra pousser le cyclique vers l’avant pour piquer et retrouver de la vitesse, si par contre la machine vole trop vite, il faudra légèrement tirer le cyclique vers l’arrière.

Bon, le rotor tourne à 100% maîtrisé par le pas, la vitesse de la machine est stabilisée par le cyclique, la machine est bien droite (pieds), en principe, le pilote avait déjà choisi le terrain où il va tenter de se poser car la machine, c’est certain, descend !

A une certaine distance du sol, et cette distance est estimée après de longues heures d’entraînement et d’expérience, on va freiner la machine en la cabrant vers l’arrière. En faisant cela, la machine se penche vers l’arrière, le vent s’engouffre en dessous du rotor et freine autant la vitesse que la chute. Une fois la vitesse proche du zéro, on remet la machine à plat qui cette fois descend les quelques centimètres restants. progressivement le rotor perd de la vitesse et donc de la portance, on tire alors progressivement le pas pour compenser la perte de portance afin d’amortir la chute finale, qui se termine en principe, en douceur sur le sol.

Lors de l’entraînement, on simule souvent ces pannes et l’instructeur vous habitue à toujours être prêt à ce type de panne, comment y réagir afin de revenir au sol en toute sécurité, et croyez moi, cette machine est très sécurisée !
On simule des pannes en stationnaire, à un mètre du sol, en vol haut, en vol bas, avec le vent derrière (il faudra donc faire demi-tour), avec le vent devant, de travers …

Vous comprendrez plus tard beaucoup de choses en sachant qu’en cas de panne moteur, on peut encore poser la machine en sécurité par ce qu’on appelle une autorotation.

Dans l’article suivant, nous apprendrons à faire un décollage standard en sécurité.

N’êtes vous pas tenté de prendre vous aussi les commandes d’un hélicoptère lors d’une initiation ?
C’est ici que cela se passe

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *